Test

Follow
8.5

Énorme

Caché dans l’Himalaya se trouve Kyrat, une région déchirée entre tradition et violence. Vous incarnez Ajay Ghale, en route vers Kyrat pour honorer les dernières volontés de sa mère. Dès votre arrivée, vous êtes plongé au cœur d’une guerre civile visant à renverser le régime oppressif du dictateur auto-proclamé Pagan Min.

Le nouveau jeu d’Ubisoft permet d’explorer un monde ouvert dangereux et imprévisible, où tout peut arriver. Chaque décision compte, et chaque seconde est une histoire, votre histoire. Bienvenue à Kyrat.

Développé par Ubisoft Montréal, Far Cry 4 vous met dans la peau d’Ajay Ghale, un américain né au Kyrat, mais qui a vécu toute sa vie aux Etats-Unis. Il est de retour dans sa terre natale pour y répandre les cendres de sa mère, mais le voyage tourne au cauchemar. En effet, Kyrat est gouverné par un dictateur sanguinaire, Pagan Min, et le pays est en pleine guerre civile. La résistance qui souhaite destituer le tyran en place a donc besoin de votre aide. Votre premier objectif sera pourtant de rester en vie, dans un environnement plus hostile qu’il n’y paraît. La progression est bien entendu ponctuée de nombreuses cinématiques (entièrement doublées en français), où l’on découvre des protagonistes loin d’être sans zones d’ombre.  Ajay Ghale en tête, n’est pas vraiment un soldat, et essaye de décrire le mieux possible ce que ressentir un individu lambda s’il était face à une situation analogue. Kyrat étant un environnement assez vaste, libre à vous de choisir votre manière de jouer, soit de jouer avec la furtivité, soit y aller comme un rustre et foncer sur les ennemis. Quelques défis sont également proposés par les habitants, et il est possible de se déplacer sur les pistes en voitures, un peu n’importe où avec le VTT, dans les airs avec l’hélicoptère et bien sûr sur l’eau avec des embarcations.

Far Cry dans ce périple au cœur de l’Himalaya.

Les armes

Les armes ne manquent pas dans Far Cry 4, et contrairement au deuxième épisode, elles ne s’enrayent jamais. On pourra d’ailleurs les modifier afin de les rendre plus performante ou discrète. A chaque point contrôlé sur l’île, on retrouve en effet une boutique pour dépenser ses précieux deniers. Outre les soldats ennemis, Kyrat comporte en effet une biodiversité particulièrement menaçante (tigre, éléphant, rhinocéros, loup, aigle, etc) et les animaux ont tendance à vous attaquer à la moindre occasion. Il est néanmoins possible de dévier leur attention en lançant des appâts dans une direction opposée à la vôtre.  Far Cry oblige, le « surnaturel » entre également en jeu, cette fois sous la forme des branches de l’arbre de compétences, évoluant vers l’éléphant et le tigre. A l’instar d’un Assassin’s Creed, vous pourrez également dépouiller les ennemis et les animaux pour fabriquer des objets additionnels. Ajay pourra ainsi s’intéresser aux plantes, dont les vertus médicinales ne sont plus à prouver.

Il est possible de faire feu sur ses ennemis avec des mortiers destructeurs, des lance-grenades et des mitrailleuses, ou opter pour une approche plus subtile avec les arbalètes automatiques ou les appâts pour animaux sauvages.

Cet équipement offensif impressionnant est fourni aux joueurs par un nouveau personnage pour le moins fascinant: Longinus. De son propre aveu, il est un ancien seigneur de guerre qui a trouvé Dieu en frôlant la mort pendant la guerre civile dans son pays d’origine. Après avoir participé à de nombreuses expéditions de missionnaires, il a pris la route de l’Himalaya et s’est retrouvé à Kyrat, un pays déchiré par une guerre civile qui ne lui paraissait que trop familière. Longinus a changé, certes, mais ne s’est pas pour autant changé en doux agneau. Sachant par expérience que les tyrans ne sont pas du genre à partir d’eux-mêmes, il vend des armes et de l’équipement aux habitants passifs de Kyrat et les encourage à se battre pour la liberté.

Sauter avec un wingsuit à Kyrat

 Sauter avec un wingsuit à Kyrat peut vous sauver des menaces les plus dangereuses. Dans Far Cry 4 vous pouvez vivre l’expérience ultime en volant avec vos amis au milieu  des montagnes de Kyrat.

Jokke Sommer, un professionnel parachutiste et base jumper norvégien, a aidé Ubisoft à mettre en œuvre la liberté dans Far Cry 4. Voler entre les arbres et les montagnes … des actions pleines d’adrénaline!

 

Une réalisation technique de toute beauté

Kyrat est une région reculée de l’Himalaya : depuis ses vastes plaines jusqu’à ses pics enneigés, en passant par ses forêts luxuriantes, les joueurs voyageront à travers des paysages aussi divers que riches. Cependant, ce décor magnifique est dévasté par la guerre civile ; longtemps après la montée au pouvoir de Pagan Min, les affrontements entre son armée et les rebelles battent leur plein. Incarnée par le Golden Path, l’opposition à la dictature de Pagan Min souffre de conflits internes, et les points de vue diffèrent entre Sabal, défenseur de la tradition, et Amita, qui lutte pour ouvrir son pays à la modernité.

Bien que tournant sur une évolution du moteur graphique que Far Cry 3 (lui-même issu du deuxième opus), ce nouvel épisode offre pourtant une réalisation technique de toute beauté. La profondeur de champ est élégamment rendue, les cycles jours/nuit bien gérés, nonobstant, on n’échappe pas à quelques bogues lorsque la console est très sollicitée. Il n’en demeure pas moins que l’étendue de la zone de jeu, et sa relative vivacité force le respect. L’animation demeure assez fluide sur consoles, malgré quelques ralentissements notables, mais le plus grand pas en avant effectué dans cet opus réside dans l’intelligence artificielle. Les protagonistes réagissent en fonction de vos actions, et on ne vit jamais les mêmes évènements similaires de la même manière. Si quelques soucis d’interface se font sentir (en particulier pour gérer l’inventaire), la jouabilité de Far Cry 4 reste très arcade, et se maîtrise en quelques secondes. PS4 oblige, il est également possible de jouer sur PlayStation Vita via la fonctionnalité Remote Play.

Outre une campagne solo relativement longue et des activités secondaires très prenantes, Far Cry 4 intègre plusieurs modes multijoueurs. Du coopératif bien sur où deux joueurs via Internet peuvent effectuer des missions autonomes se déroulant sur des parties de Kyrat parcourus durant la campagne. Tant qu’un joueur est encore en vie, la mission se poursuit, et l’on dispose également de la possibilité de ranimer son comparse.  On retrouve également du compétitif (à 5 contre 5) où une équipe contrôle des soldats, l’autre les guerriers ancestraux de Shangri-La.

Far Cry 4 sera l’un des premiers jeux à profiter à sa façon de la possibilité de partager des jeux avec ses amis sur PS4. Les joueurs optant pour l’achat du jeu d’Ubisoft sur une machine de Sony recevront ainsi 10 “clés pour Kyrat” qui seront autant de sésames à distribuer à ses amis qui profiteront alors d’une invitation à venir jouer avec vous en mode coop pour une durée de deux heures. Juste de quoi goûter au jeu et se demander si par hasard on ne devrait pas se l’offrir.

En plus Far Cry 4 a cinq fins différentes, cela arrivera grâce à plusieurs facteurs qui seront proposés pendant le cours de l’histoire.

 

L’antagoniste

 Pagan Min est l’antagoniste de Far Cry 4, charmant mais inquiétant. Dictateur sadique, psychopathe, homme le mieux habillé de Kyrat… ce ne sont que quelques facettes de la personnalité de ce roi autoproclamé. On parle de l’une des personnalités les plus complexes du jeu.

Pagan Min est né à Hong Kong, fils d’un dealer de drogue de moyenne envergure, dans le Triangle d’Or. Son père n’était qu’un petit poisson et Pagan, un jeune homme ambitieux et flamboyant : cette vanité les a irrémédiablement séparés. Pagan travaillait pour son père tout en le haïssant. Il le considérait comme un dinosaure et en retirait une immense frustration. Après le décès mystérieux de ce dernier, Pagan hérita de sa petite part du gâteau. Il laissa alors son ancienne identité derrière lui et adopta le pseudonyme de « Pagan », d’après le roi Birman qui tua sa famille pour prendre le pouvoir. Bien entendu, il opta pour une prononciation à l’occidental, pour un style plus unique.

Pagan Min commença rapidement à se tailler une plus grande part du gâteau, qu’il méritait de toute façon. Il amassa une quantité considérable de richesses, se constitua une petite armée privée et commença à agacer ses alliés dans le commerce de l’héroïne. Il ne se sentait pas à sa place et savait qu’il ne pourrait pas tous les supprimer ; ce n’était qu’une question de temps avant que les anciens clans ne décident de le faire tuer.

C’est à ce moment-là que son attention se porta sur Kyrat, un petit état en perdition, déchiré par une guerre civile fragilisant la monarchie en place. Pagan Min s’allia avec les royalistes, poussant vers le trône un vague héritier, qu’il utilisa pour gonfler ses rangs et pour faire taire les factions rebelles du pays. Après quelques mois sanglants, Pagan Min et les royalistes réunifiés prirent le palais d’assaut ; mais Pagan Min trahit ses alliés en assassinant l’héritier et en s’emparant du trône pour lui-même. Ainsi commença la purge de tous ceux qui ne rentraient pas dans le rang, et l’exécution de toute opposition. Cette trahison mena à la formation du Golden Path, un petit mouvement de résistance ayant pour but de détrôner Pagan Min.

Le Map Editor

 Le Map Editor est un outil incroyablement puissant qui vous permet de créer, de jouer et de partager vos propres défis. Il permet d’utiliser les ressources du monde de Far Cry 4, pour être en mesure d’ajouter ce que vous voulez ! Des véhicules, des animaux, des soldats, des armes et même une statue en or à l’effigie de Pagan Min. En devenant un dev on peut partager notre vison au monde entier. C’est un outil assez intéressant, disons-le.

L’éditeur de cartes est donc de la partie, et l’édition PlayStation comporte une fonctionnalité permettant d’inviter des joueurs ne disposant pas du jeu. Côté son enfin, la bande son proposée est de très grande qualité, avec des musiques bien choisies, un doublage français très travaillé et des bruitages immersifs.

La musique

Cliff Martinez on le connait bien : c’est le compositeur de films et illustre musicien de Rock and Roll, pour la bande originale de son jeu Far Cry 4. Cliff est un ancien membre des Red Hot Chilli Peppers, groupe aux multiples récompenses, et a composé des pistes pour des films comme Traffic, Drive et Spring Breakers.

Cliff a travaillé en collaboration étroite avec Jérôme Angelot, le Concepteur de Musique du studio Ubisoft Montréal, Simon Landry, le Superviseur Musique et Tony Gronick, le Directeur Audio, afin de créer des musiques originales pour Far Cry 4. Elles accompagneront l’expérience du joueur et contribueront à donner vie à l’environnement magnifique et dangereux de Far Cry 4, ainsi qu’aux personnages inoubliables que le joueur y rencontrera.

VERDICT – S’appuyant sur les solides bases de son prédécesseur, Far Cry 4 est un FPS particulièrement réussi. S’il met l’action en première ligne, le jeu d’Ubisoft Montréal réserve sa part d’émotion, dans une campagne solo riche et profonde. Bien réalisé et affichant un univers ouvert apportant une expérience unique, cette production comporte également un multijoueurs convaincant, que cela soit en coopératif ou bien en compétitif.

8.5

Énorme

Lythande, la conceptrice du site : son histoire commence grâce à Marion Bradley Zimmer et Game Republic. Experte du secteur des jeux vidéo, elle a écrit pour les magazines les plus importants de l’Italie, tels que Game Republic, PS Mania et Pokémon Mania. @LythandeLister
Note moyenne des utilisateurs
0
0 votes
Noter
Envoyer
Votre note
0

Mot de passe perdu