Test - Star Wars Jedi : Fallen Order, le Réveil de la Force

Follow Achète sur Amazon
7

Bon jeu

Que Star Wars Jedi : Fallen Order vienne clore la décennie a quelque chose de l’ordre de l’évidence. le jeu de Respawn Entertainment (Titanfall) apparait en effet comme un condensé de plusieurs choses qui ont pu se faire ces dernières années.

Si de loin il semble à un simple TPS, il adopte en réalité une structure très proche d’un Metroidvania (il faut attendre d’obtenir des capacités précises pour traverser certaines zones), à laquelle s’ajoute aussi une bonne louche de Dark SoulSérie.

Un game over ramène le joueur au dernier checkpoint et il est possible de récupérer son expérience en se vengeant de l’ennemi qui nous a éliminé. De même, le level design est construit de telle façon que les niveaux s’ouvrent de plus en plus, avec l’apparition de raccourcis qui permettent de les traverser plus rapidement.

Star Wars Jedi: Fallen OrderMême les affrontements s’en inspirent fortement avec un système de parade et d’esquive mais aussi une jauge de Force, qui fait office de jauge d’endurance, rendant les combats plus tactiques qu’il n’y paraissent. Et si Respawn a mis la pédale douce sur la difficulté, le titre offre tout de même, en particulier contre les boss, des passages assez ardus, qu’on ne pensait pas retrouver dans un titre aussi grand public – révélant d’ailleurs une gestion de la difficulté pas toujours irréprochable. et c’est justement l’un des plus gros reproches qu’on peut faire au jeu.Star Wars Jedi: Fallen Order

Fallen Order a beau se réapproprier efficacement des mécaniques connues, dans absolument tous les aspects du jeu d’ailleurs (on va de Hidetaka Miyazaki à Fumito Ueda, en passant par Uncharted et Tomb Raider), on ne peut s’empêcher d’y déceler de l’opportunisme plus qu’autre chose. On devine que le jeu cherche avant tout à plaire à différents publics, à surfer sur des systèmes de jeu à la mode. Mais l’ensemble ne donne pas toujours l’impression d’avoir été véritablement pensé, ni même de faire sens – la logique sisyphéenne de Dark Souls n’a pas vraiment lieu d’être ici.

 

Montée en puissance

Il faut néanmoins reconnaitre que Fallen Order parvient à emballer toutes ses influences sans se montrer indigeste. Surtout, le jeu s’améliore au fil du temps, jusqu’à son final saisissant, à l’image de son héros dont le sentiment de puissance se fait de plus en plus prégnant à mesure qu’il acquiert des pouvoirs (les scènes en flashback, classiques mais réussies). Le titre pèche hélas par une écriture un peu faiblarde (et un personnage principal manquant de charisme), qui ne parvient pas à embraser son scénario. La noirceur de ce dernier, et le drame qui en découle, peinent alors à susciter l’émotion.

Star Wars Jedi: Fallen OrderCe que le jeu réussit très bien en revanche, c’est la relation entre Cal Kestis et BD-1. Si l’utilisation du petit compagnon s’appuie là encore sur un gameplay déjà vu ailleurs, l’alchimie entre les deux personnages fonctionne d’autant plus qu’elle ne parait jamais forcée, pour s’imposer naturellement. A l’arrivée, soutenu par un BO fabuleuse, Fallen Order pioche dans tout ce qu’il peut pour un résultat plus que correct, qui réserve de jolis moments, même si le jeu nous laisse aussi quelque peu sur notre faim tant il aurait pu s’imposer comme un grand épisode tragique de la saga.

Bon

  • Un vrai Star Wars, dans le fond comme dans la forme
  • Sound design fantastique
  • Un casting secondaire charismatique et/ou attachant
  • Souvent très joli à regarder
  • Une approche sombre et mature des enjeux habituels du Jedi
  • Rythme et variété en flux tendu

Mauvais

  • Beaucoup d’allers-retours dispensables entre les planètes
  • Instabilité technique parfois sensible
  • Un héros un peu falot
  • Une difficulté parfois mal dosée
  • Une certaine imprécision dans certains mouvements
7

Bon jeu

Note moyenne des utilisateurs Ecrire un avis 0 Avis des utilisateurs
0
0 votes
Noter
Envoyer
Votre note
0

Mot de passe perdu

S'inscrire